mercredi 7 décembre 2011

Réponse à "les femmes ne servent plus à rien" de Léonidas Durandal (sic)

Les masculinistes. S'il y a bien une chose sur terre qui me fait rire, peu importe la journée que je viens de passer, ce sont eux.

Et bien souvent, il me suffit de regarder sous quel nom ils signent leurs articles. J'en ai un bel exemple. Léonidas Durandal, qui tient le blog "Aimez-les" (les hommes hein, pas les femmes, comme on le verra plus loin). Ah oui, c'est sûr, ça fait classe. Ca fait joli, mignon tout plein même. Ca fait très "chevalier du Moyen Age"... ou très "créature mythologique sortie d'on ne sait où". Léonidas, c'est ce roi grec qui s'est opposé aux Perses (et a perdu, l'idiot) bien avant que Jésus Christ, le hippie le plus connu au monde, ne naisse. Durendal, c'est le nom d'une épée mythologique dans la littérature du Moyen Age. Ces précisions permettent déjà de cerner le personnage. Quand on est encore comme au Moyen Age dans sa tête... C'est bizarre quand même, cette nécessité de pseudonyme. Comme si les masculinistes n'assumaient pas tout à fait leurs écrits. Moi, j'ai toujours écrit sous mon vrai nom. Et tant mieux si ça dérange.

En même temps, c'est vrai que si j'écrivais ce qu'ils écrivent, je crois que je choisirais un pseudonyme tout aussi ridicule. Extrait choisi :

Il ne leur reste plus que leur utérus. Elles enfantent et puis quoi, plus rien. Elle n'aiment plus les hommes, elles ne s'occupent plus de leurs enfants, veulent travailler comme des hommes mais sans en avoir les contraintes, elles détruisent la société à travers le féminisme. Que leur reste-t-il pour se différencier de nous ? Rien.Nos enfants grandissent sans sécurité affective, sans leurs parents. Plus personne n'a de temps à leur consacrer, mais plus personne ne s'interroge non plus sur les résultats de ce féminisme.

Issus de cette maltraitance, nos enfants deviennent de moins en moins stables psychologiquement, de moins en moins aptes à construire des relations familiales stables, de moins en moins aptes à comprendre la différence hommes-femmes. Ceux-là délaissent d'autant plus leur famille qu'ils ont été délaissés, quand ils ne deviennent pas pédophiles ou homosexuels. Ce mouvement imprimé par le féminisme et suivi par la quasi-totalité des femmes s'est imposé dans notre société. Elles ont obtenu ce qu'elles désiraient, ou presque.

Alors maintenant, ne serait-ce pas à nous de les interroger et de les mettre face à leurs responsabilités :


A quoi servez-vous ?


De simples utérus artificiels feraient très bien l'affaire.

Vous ne vous intéressez pas plus à la politique hier qu'aujourd'hui, vous ne prenez pas plus de risques hier qu'aujourd'hui et tout votre honneur de femme, devenir épouse et mère et vous occuper de vos enfants, vous avez laissé à d'autres le soin de le remplir. Il vous faut des garderies, des écoles maternelles, des inconnus, du temps pour vous maintenant que vous avez poussé l'égoïsme jusqu'à supprimer l'homme et les enfants de votre « cadre » familial. Vos hommes ne sont plus que des minables n'ayant plus aucun pouvoir social, de simples marionnettes psychologiquement immatures, vos enfants ne vous intéressent même plus, et si on pouvait vous reprocher votre égocentrisme forcené du passé, au moins celui-ci incluait les membres élargis de votre famille. Mais aujourd'hui, filles-mères dépassées, vous n'êtes qu'un poids pour votre famille et pour la société. Vous êtes incapables de vous occuper de vos parents, mais également de vos enfants. Vous vivez en parasites sur le dos de tous. Et dès que l'utérus artificiel aura été mis au point, il faudra sérieusement s'interroger sur la nécessité de vous confier des enfants.


Confier des enfants à des mères égoïstes, vénales, cupides, et sans conscience. Quel est l'intérêt pour la société ?


Les hommes ont tout fait pour vous soutenir, les imbéciles, et quel en a été le résultat ?

Encore plus d'ingratitude, encore plus de plaintes, encore plus de médiocrité.


Désormais, vous étendez votre petite tyrannie, du domaine familial à l'ensemble de la société.Vous avez détruit la notion même de famille. Mais vous ne vous en êtes même pas arrêtées là : il vous faut maintenant détruire le monde du travail au nom de votre indépendance. Les hommes ont-ils jamais demandé à être indépendants de vous ? Vous avez profité de votre position de force en matière de maternité pour nous imposer vos délires. L'indépendance des femmes, payée par les impôts des hommes, n'est-ce pas un de vos plus grand délire ? Et nous, si soumis et si imbus de notre position sociale « enviable », nous vous avons donné nous-même la hache pour nous couper la tête.


La civilisation ne se mesure pas au niveau d'indépendance des femmes. A l'opposé, la civilisation se mesure en conscience de notre interdépendance entre hommes et femmes, ceci pour dire que nous sommes tombés bien bas. Heureusement aujourd'hui des hommes dans le monde entier, dénoncent la forfaiture. Ceux-là sont antiféministes.

Vos mensonges ne tiennent que parce que quelques hommes irresponsables ont décidé de vous soutenir. Le jour où ils auront naturellement disparus, il ne vous restera plus rien, et nous devrons vous interroger : qu'apportez-vous à la société ?

Vos utérus ne sont plus suffisants !


Nous vous demandons des comptes, nous exigeons que vous vous releviez un peu moralement, nous exigeons d'avoir de vraies partenaires à nos côtés, qui fassent le deuil de leur omnipotence, de leur pouvoir totalitaire et de leur médiocrité. Nous exigeons un arrêt immédiat du rapport de force. Cette guerre des sexes que vous avez engagée, vous, qui soit-disant ne menez jamais de guerres, vous devez y renoncer. Vous devez rentrer à vos fourneaux et réapprendre ce que vous avez toujours méprisé dans votre médiocrité. A l'occasion vous travaillerez de manière salariée, et vous privilégierez les mi-temps. A l'occasion, vous mènerez des carrières, mais jamais, au grand jamais vous ne choisirez d'abandonner votre famille à cette fin. Durant des millénaires, vous nous avez demandé de faire ceci ou cela, d'avoir de l'ambition, de ramener de l'argent, de nous occuper des enfants. Maintenant il nous faut vous demander des comptes et exiger un peu de réciprocité : devenez un peu moins médiocres.Vous polluez toute la société. Si vous faîtes quelque chose, apprenez à le faire avec amour. Si vous avez des enfants, essayez de les avoir par amour de votre mari, si vous cuisinez, essayez de le faire avec amour et essayez de devenir de vraies cuisinières, pas ces frustrées incapables de faire de grands chefs. Il y a eu de grandes bonnes femmes dans la cuisine. Essayez de prendre exemple sur elles. Arrêtez de nous faire tout voir comme une contrainte insupportable quand il s'agit de vos obligations. Savez-vous désormais que le monde salarié est contraignant, que la vie en général est contraignante maintenant que vous avez commencé à grandir ?

Si vous travaillez dans le monde salarié, arrêtez de vous choisir des planques, d'en faire le moins possible sous une apparence consciencieuse et tout en tortillant du cul pour amadouer vos chefs et leur faire prendre des vessies pour des lanternes, puis de vous plaindre de harcèlement. Devenez adultes. De nombreux hommes cherchent des femmes adultes à leurs côtés, pas des irresponsables vindicatives et capables de toutes les saloperies pour conforter leur petite position. Vous n'êtes pas toutes assez belles pour qu'ils se contentent de saliver sur vous toute une vie.

Enfin arrêtez d'éduquer vos garçons pour qu'ils vous aiment envers et contre tout. Et ceci inclus la nécessaire présence d'un homme reconnu à la maison, d'un père ayant autorité que vous apprendrez à aimer au lieu de vous rabaisser exclusivement à aimer vos enfants. Et puis, arrêtez de dresser vos enfants pour qu'ils répondent à l'odeur de leur future partenaire. Arrêtez d'en faire d'éternels enfants qui aimeront votre médiocrité, ce qui soulagera votre future complice (votre belle-fille) de tout effort. Arrêtez d'en faire de marionnettes si vous voulez devenir un peu moins médiocre. Exigez des hommes exigeants et non ces lavettes dont vous faîtes la promotion et dont vous encouragez les vices.


Votre mainmise sur la société est un échec complet.


Nous n'avions pas besoin de vous sur le marché du travail salarié. Désormais, nous n'avons même plus besoin de vous dans nos familles. Vous faîtes tout mal : engrossées par un pigeon qui ira en engrosser une autre dès qu'il aura assez de revenus pour entretenir une deuxième salope, vous avez créé une nouvelle forme de polygamie, à l'occidentale.

Bientôt, vous ne servirez plus à rien, alors réagissez, il n'est que temps. Il serait temps de nous nous soutenions un peu entre hommes et femmes au sein des couples. Les hommes y sont prêts depuis toujours. Quant à vous, il vous faudra renoncer à votre parasitisme social. Et en ce qui concerne les imbéciles qui vous flattent, je vous conseille de vous vous en débarrassez au plus vite, ils sont encore plus inutiles que vous ne l'êtes devenues."

Cet article fait mal aux yeux comme un clip de Snoop Dog. Mal monté (comme son auteur?), mal rédigé, phrases en gras, phrases soulignées,... Tout pue le manque de confiance en soi. Mon petit Léonidas, laisse-moi t'expliquer (tu vois que les femmes servent à quelque chose finalement), un article dont les arguments se suffisent à eux-même n'a pas besoin de phrases en gras ou soulignées; les lecteurs peuvent comprendre tout seuls quels arguments sont importants. Cet article est un ramassis de conneries et venant d'un type qui aime à s'appeler Léonidas (tu sais qu'ici, en Belgique, Léonidas, c'est une marque de pralines ? Ca fait moins sexy quand même), ça ne m'étonne même pas. Entre une grosse connerie et une encore plus grosse connerie, c'est bien gentil de nous guider, nous pauvres lecteurs. On ne peut pas tous s'appeler Léonidas après tout


Donc mon petit, tu estimes que les femmes ne servent plus à rien. Je l'avoue, tu m'as fait réfléchir. Je me suis demandé à quoi a servi la femme qui t'a mis au monde. Ta mère quoi. Tu sais, cet "utérus" dont tu es sorti. Je sais pas, elle a dû déconner à un moment. Ou alors t'as pas encore résolu ton Oedipe. Parce que pour avoir une telle haine envers les femmes, il a bien fallu qu'il y ait un problème quelque part dans ta vie. Une femme peut-être s'est un jour moqué de ton micro-pénis ? Ca me rend presque triste.


Le féminisme détruit la société. Rien que ça. Pour un mec (un vrai, ouais) qui met sur le même pied pédophilie et homosexualité, je ne sais pas ce qui est le plus dangereux des deux, le féminisme ou tes idées réactionnaires, venues d'un temps où il n'existait même pas d’égoûts. Il faut que "nos" enfants (euh, c'est pas les miens en tout cas) comprennent la différence homme-femme. Quelle différence ? J'ai un vagin, tu as un (petit) pénis. Voilà. Le reste, c'est du vent. Oui, je peux travailler comme un homme, oui, je ne veux pas passer ma vie à m'occuper de mes gosses comme un homme. Tu sais quoi, si les hommes aidaient plus les femmes, qui ont acquis le droit de travailler, tout irait mieux dans le meilleur des mondes modernes. Pourquoi ce serait aux femmes de consacrer tout leur temps à leurs gosses? Tu sais, il paraît qu'il faut être deux pour faire un enfant. Oui, je sais. C'est juste in-croya-ble.

(Quand tu parles de ces pauvres enfants instables psychologiquement, c'est ta vie que tu évoques ? Je vais pleurer)

A quoi servons-nous? C'est une question. Mais pourquoi ne pas se demander aussi alors à quoi servent les hommes ? Du sperme génétiquement modifié pour faire des gosses moins chiants ferait très bien l'affaire. Ah mais voilà, le seul "honneur" de femme, c'est de faire des enfants et de s'en occuper. Merci de nous éclairer. Il y a donc une espèce de "gène" qui n'est présent que chez les femmes, grâce auquel on aime s'occuper des enfants. On ne sert qu'à ça d'ailleurs. Nous, viles créatures, ne trouverons notre salut que dans les tâches domestiques. Catholique a bit, Léonidas ? C'est notre seul "honneur". C'est sûr, venant de quelqu'un qui pense comme au temps où on faisait des duels à l'épée pour préserver l'honneur, ça impressionne.

La femme te fait-elle si peur, mon petit Léonidas? Pour s'en prendre même aux garderies et à l'école maternelle, pour demander que la femme reste chez elle à s'occuper de ses enfants, il faut vraiment être terrorisé. Terrorisé par ses fantasmes malsains et terrorisé par son manque de confiance en soi.

Quand tu dis que les mères sont égoïstes, cupides, vénales et sans conscience, tu parles encore de la tienne? Toutes les mères sont donc cupides, et sans conscience. J'adore les généralités. Tu sais, du genre tous les homme sont des connards.

Tu dis que les homme sont tout fait pour nous soutenir, nous pauvres imbéciles, dans notre émancipation (sic). Et que, bien sûr, cela vous retombe dessus. La victimisation à outrance, encore une caractéristique propre aux masculinistes. "Nous, pauvres hommes, nous sommes très malheureux. Vous vous rendez compte, les femmes veulent travailler. Travailler. Ca nous fend le coeur, on ne sait plus quoi faire, c'est si horrible". Pire. Les hommes ont donné la hache aux femmes, qui leur ont coupé la tête (quand je te disais que tes fantasmes étaient malsains).

Encore plus pire. Il y a des hommes de notre côté. Ceux-là sont des "irresponsables". Comment peut-on soutenir ces parasites imbéciles que sont les femmes, je vous le demande. Un homme, ça rote, ça pète, ça se cure le nez, ça prend des noms ridicules pour écrire sur internet, ça aime les voitures, de sport, et rouge de préférence, ça n'aime pas les enfants et ça va travailler. Ca n'apprécie pas les femmes, et grands dieux, ça n'est pas d'accord avec le fait qu'elles aillent travailler. Vous vous rendez compte, on risquerait de découvrir qu'elles travaillent mieux que nous, et que nous ne servons à rien. C'est irresponsable comme attitude. Il faut les laisser à la maison. C'est même là "leur seul honneur". CQFD.

Tu sais loulou, si Marie Curie était restée à ses fourneaux à cuire des tartes aux pommes pour son mari, pas de radioscopie pour toi. Tu vois, il y a plus dangereux que le féminisme. Néanmoins, nous devons retourner à nos fourneaux. Euh, tu sais qu'on a inventé un truc génial depuis ton Moyen Age natal, c'est la cuisinière à gaz. Ou la taque électrique. Je sais, ça fait peur petit Léonidas, mais c'est ça le monde moderne.

Les derniers paragraphes sont pas mal, on sent bien que tu t'énerves. T'es un marrant mon petit Léonidas. Vraiment. La femme est une enfant qui doit grandir pour vivre auprès d'hommes adultes. La femme est une salope (comme ta mère, je suppose). La femme doit exiger des hommes exigeants (c'est si bien dit). Il faut qu'ils rentrent le soir à la maison, mettent les pieds sous la table et exigent un bon repas et que les enfants soient au lit, pas question que des braillements viennent déranger les oreilles de l'homme. Après tout, lui a travaillé.

Les femmes ont instauré une "guerre des sexes". Excuse-moi mais pour un mec qui s'appelle comme une épée du Moyen Age, c'est-à-dire d'un temps où les épées servaient beaucoup, c'est un peu fort.





75 commentaires:

  1. C'est trop nul, ce site pue la mauvaise foi et la libido mal placée. Je parle bien évidemment du votre ;)

    RépondreSupprimer
  2. Leonidas a raison, les femmes ne servent plus à rien, c'est une réalité bien triste je vous l'accorde mais une réalité vraie.
    Il n'y a qu'à voir la pauvreté intellectuelle de votre article aussi bête que ses pieds la gonzesse.

    "Cet article fait mal aux yeux comme un clip de Snoop Dog. Mal monté (comme son auteur?),"

    Si c'est ça ta référence culturelle ça ne doit pas que te faire mal aux yeux.

    "Entre une grosse connerie et une encore plus grosse connerie, c'est bien gentil de nous guider, nous pauvres lecteurs"

    Laissez moi deviner la grosse connerie selon vous c'est celle de eonidas et la plus grosse c'est la votre ? Enfin

    "Une femme peut-être s'est un jour moqué de ton micro-pénis ? Ca me rend presque triste."

    miss clito a parlé ^^

    "Pourquoi ce serait aux femmes de consacrer tout leur temps à leurs gosses? Tu sais, il paraît qu'il faut être deux pour faire un enfant. Oui, je sais. C'est juste in-croya-ble."

    Parce que c'est naturel que la femme s'occupe de ses gosses, c'est pas parce que tu es pédophobe que tu dois prendre ton cas pour une généralité. Je connais beaucoup de femme qui se sont épanouie en étant mère de famille pas comme les poufiasses utiles dans ton genre qui croient tout savoir tout connaître mais sont si transparents dans la société. Laisse les femmes s'occuper de leurs propres vies et occupe toi de la tienne, parce que crois moi te concernant y a du boulot ;)

    RépondreSupprimer
  3. "Quelle différence ? J'ai un vagin, tu as un (petit) pénis."

    Tu représentes bien la féministe con-con et transparente de la période post-moderne. Si tu te renseignais au moins tu comprendrais (mais tu ne dois pas beaucoup comprendre en fait arf ) qu'il y a bel et bien une différence biologique, morphologique, intellectuel (cerveau plus gros pour les hommes, plus dense pour les femmes) psychologiques (cerveau gauche/droit) ... ce qui n'exclue toutefois pas les femmes testostéronée ni les hommes libidonées, car ce sont des exceptions à la règle. Ok a femme a le droit de travailler et tant mieux, mais la vie ,ne se résume pas qu'à celà pauvre nunuche. La vie est beaucoup plus que le travail.

    "Quand tu parles de ces pauvres enfants instables psychologiquement, c'est ta vie que tu évoques ? Je vais pleurer"

    là il y a des baffes qui se perdent, parce que des enfants qui souffent de tarées dans ton genre parce que tu veux vivre comme un "homme" ouahou ! superbe évolution. Les hommes deviennent des pères les femmes deviennent des mères ou des putains. J'espère sincèrement que t'auras pas de gosses, parce que ce serait du gâchis. Tu es trop pathétique !!!

    RépondreSupprimer
  4. "Ah mais voilà, le seul "honneur" de femme, c'est de faire des enfants et de s'en occuper. Merci de nous éclairer."

    T'es trop tarte pour comprendre

    "Il y a donc une espèce de "gène" qui n'est présent que chez les femmes, grâce auquel on aime s'occuper des enfants. "

    Il n'est visibement pas présent chez tout le moonde, mais le gène connerie est bien présent lui chez certains

    "Nous, viles créatures, ne trouverons notre salut que dans les tâches domestiques. "

    C'est que tu ne comprend rien au combat. Tu ferais bien de la mettre en veilleuse parce que tu passes pour plus tarte que tu es

    " Pour s'en prendre même aux garderies et à l'école maternelle, pour demander que la femme reste chez elle à s'occuper de ses enfants, il faut vraiment être terrorisé. "

    Nan mais t'as pas compris en fait; il remets en cause l'irresponsabilité féminine à cause des féministes, mais ton petit cerveau ne peut pas l'assimiler hihih

    "Tu sais, du genre tous les homme sont des connards."

    Face à des femmes intéressées comme toi, c'est sur on est tous des connards merci du compliment il me va droit au coeur

    RépondreSupprimer
  5. "La victimisation à outrance, encore une caractéristique propre aux masculinistes. "
    C'est pareil chez vous et c'est même ce qui a été moteur dans le féminisme, pourquoi renoncer à un truc qui marche ?

    "Nous, pauvres hommes, nous sommes très malheureux. Vous vous rendez compte, les femmes veulent travailler. Travailler. Ca nous fend le coeur, on ne sait plus quoi faire, c'est si horrible"

    Oui et alors ? vous êtes obligées de travailler pas nous. L'égalité dans la splendeur féministe quoi on veut le beurre l'argent toussah continue tu t'enfonces :D

    RépondreSupprimer
  6. "Les hommes ont donné la hache aux femmes, qui leur ont coupé la tête"

    C'est une métaphore crétine

    "on risquerait de découvrir qu'elles travaillent mieux que nous, et que nous ne servons à rien"

    La bonne blague, comme si les gonzesses travaillaient forcément mieux que les hommes. On est tous bons à un domaine, bien sur tu fait l'exception à la règle en étant super couillonne et un bras cassé de la société. Argument aussi neuneu et débile que toi pauvre cruche clitodécomplexée
    "Tu sais loulou, si Marie Curie était restée à ses fourneaux à cuire des tartes aux pommes pour son mari, pas de radioscopie pour toi."
    Marie Curie a réussi à s'imposer d'elles-même ce qui prouve qu'il n'y avait pas de machisme à l'époque ni maintenant. Au contraire en recrutant des femmes neuneus comme toi on nous fait croire que les femmes sont meilleures que les hommes portnawak

    RépondreSupprimer
  7. "uh, tu sais qu'on a inventé un truc génial depuis ton Moyen Age natal, c'est la cuisinière à gaz. Ou la taque électrique. "

    N'importe quoi cet argument le gaz n'existait pas au Moyen Age. C'est bien la preuve que tu es aussi utile qu'une fiente d'oiseau sur un pare brise. Ton inculture, ta mauvaise foi et ton côté décomplexée du clito montre bien que e féminisme moderne c'est de la merde comme les femmes telles que toi.

    J'ai pas eu besoin de me fouler lesneurones, tant ton contenu est sobre et sans intérêt. Un petit effort et tu arriveras peut-être à un niveau légèrement au dessus. Mais ce n'est pas suffisant ...

    Ciao la cruiche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "uh, tu sais qu'on a inventé un truc génial depuis ton Moyen Age natal, c'est la cuisinière à gaz. Ou la taque électrique. "

      N'importe quoi cet argument le gaz n'existait pas au Moyen Age.

      Je crois que tu as mal compris : "depuis ton Moyen-Âge" ne veut pas dire comme tu sembles le penser "au Moyen-Âge". Mais plutôt "entre temps", "entre le Moyen-Âge à nos jours"...
      Qui plus est, le gaz à toujours existé. C'est juste que l'humain n'avait pas de moyens pour l'utiliser, et ne savait probablement pas pour quoi l'utiliser.

      L'article ne vole peut-être pas bien haut, mais les commentaires encore moins.

      Supprimer
  8. Go faire un tour du côté de chez un Canadien et d'ailleurs chez lui on peut parler masculisme même si des hooligans comme toi sans foi ni loi s'y attaquent

    http://leblogdenash.over-blog.com/article-hommes-victimes-et-femmes-violentes-premier-colloque-de-l-association-sos-hommes-battus-87189184.html

    http://leblogdenash.over-blog.com/article-le-sexisme-se-reduit-il-a-l-aversion-pour-les-femmes-85599557.html

    http://leblogdenash.over-blog.com/article-les-fausses-accusations-de-viols-quelle-ampleur-quelle-realite-86724161.html

    http://leblogdenash.over-blog.com/article-rebellyon-anatomie-d-une-illusion-93267020.html

    http://leblogdenash.over-blog.com/article-si-si-il-y-a-bien-une-journee-pour-les-hommes-87437951.html

    RépondreSupprimer
  9. Wahoo, eh ben on dirait que tous les petits machos amis de M. Léonidas Durandal sont de sortie...

    Et c'est violent.

    "occupe toi de la tienne, parce que crois moi te concernant y a du boulot"
    "il y a des baffes qui se perdent"
    "Tu es trop pathétique !!!"
    "T'es trop tarte pour comprendre"
    "Tu ferais bien de la mettre en veilleuse"
    "mais ton petit cerveau ne peut pas l'assimiler"
    "tu es aussi utile qu'une fiente d'oiseau sur un pare brise."

    Et j'en passe.
    Quand on lit ça, on se demande vraiment de quoi ils sont capables... espérons qu'ils ne suivent pas la voix de M. Lepine

    Et je constate que sur 8 commentateurs, il y a 7 anonymes... Et ces messieurs se considèrent sans doute comme "couillus"

    RépondreSupprimer
  10. Moi je crois que tous sont signés du même misanthrope. Kasimir, ou Babar, ou un truc comme ça. Passe ses journées à vomir sa haine de l'humanité sous les torchons de Léo, son idole. Spécialiste de l'insulte crasse, expert en violence verbale de base, c'est le Chuck Norris des malinistes !

    RépondreSupprimer
  11. Moi, ce sont les adresses IP de tous ces commentateurs que je suis curieuse de connaître. Mêmes insultes sans imagination, même syntaxe désastreuse, même manie de citer l'article pour lui opposer une répartie puérile...

    De deux choses l'une : soit il y a un abruti qui a vraiment beaucoup de temps à perdre, soit ils se sont tous mutuellement lavé le cerveau à force de tourner en cercle fermé dans leur délire.

    Mais la régularité dans les heures de postage me fait plutôt pencher pour la première solution.

    RépondreSupprimer
  12. C'est du Marc Lépine ou Anders Breivik. Point commun entre ces 2 tarés : une haine des féministes et donc des femmes puisque les féministes défendent les femmes.
    Leonidas est un Anders Brevik mais sans la composante raciste. Tout le reste de son discours est IDENTIQUE à ce fasciste. L'obsession de Leonidas (un roi grec misogyne, comme tous les Grecs de cette époque) est d’être le premier dans les moteurs de recherche, quand on tape antiféminisme. Ce qui signifie qu’il veut être le premier au hit-parade de la HAINE MISOGYNE. Quelle fierté peut-on en tirer ?
    Les gens qui répondent ici de façon insultante sont des hommes du 19ème siècle qui regrettent le « bon vieux temps » des femmes soumises. Ils sont comme dans « les visiteurs », ils se sont trompés d’époque.
    J’ai reçu 2 fois des menaces de mort d’un pote à Leonidas sur un blog masculiniste, je pense qu’il ne faut pas chercher plus loin. Un certain kasimar/kasilar.

    RépondreSupprimer
  13. Pour celleux qui n'ont pas de temps à perdre à lire le blog de Durandal (tiens, un symbole phallique), il dit aussi ceci aux hommes

    "Apprenez à aimer votre propre virilité, apprenez à baiser votre femme, et non plus à la caresser. Finis le clitoris, pénétrez-là et violemment. Quoiqu'il arrive, soyez satisfaits. De temps en temps, si vous n'êtes pas trop fatigué, vous pouvez lui donner un peu de plaisir. Elle a le droit que vous fassiez des efforts surtout si elle a été gentille."

    C'est génial, des mecs comme ça, des vrais hommes quoi.

    RépondreSupprimer
  14. Aaaah c'est toi le fameux Pierre, "terroriste féministe" de ton état ?! Hahahah enchantée ! Voilà, c'est ça le nom que je cherchais, kasimar (et pas babar..!). C'est lui, là, les 7 anonymes, on reconnaît parfaitement sa "syntaxe" et ses insultes bidons.

    Sinon on le connaît bien, Léo, il nous fait rire souvent. Par contre je reconnais que vous avez du courage, autant l'auteure de ce billet que Pierre, de vous attaquer à ce pauvre haineux. Moi, débattre pour me faire insulter violemment.. très peu pour moi. Qu'ils éructent entre eux.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir,

    J'ai découvert votre blog via une visite sur le mien. Sûrement ce monsieur A-Nomyme qui a posté les liens de mes articles

    Je suis stupéfait non pas par l'orientation de ce blog qui est courante mais bien par la guéguerre de miettes qui semble vous habitez.

    Pourquoi répondre à L.Durandal ou à A.Watermez alors que finalement la valeur ajoutée de ces articles au débat de société est nulle sinon négative. Ca me fait penser à un jeu puéril.

    D'autant plus puéril que mes articles restent orphelin de critique mais pas d'insultes. Mes articles se veulent constructif sans entrer dans la calomnie, l'insulte. Chose que je vois ici de la part des protagonistes.

    A croire que vos existences réciproques sont liées à ces non débats.

    RépondreSupprimer
  16. @Nash, le misogyne facho catho L Durandal est un individu malfaisant qui répand la HAINE envers les femmes partout où il le peut : FB, son blog, youtube, etc. Mais sur son blog, il modère a priori et donc, quand une réponse ne lui plaît pas, elle ne passe pas ! Il censure donc les réponses qui ne lui conviennent pas et il faut passer par d'autres moyens pour montrer son vrai visage haineux qu'il ne peut plus cacher.

    "Mes articles se veulent constructif sans entrer dans la calomnie, l'insulte."

    Oui, les insultes émanent des gens comme Durandal et sa clique, vous avez raison. Quant à vos articles, que dire devant tant de mauvaise foi. Cela fait bientôt 15 ans que je lutte en tant qu'homme non pas contre les hommes mais contre le patriarcat, c'est ENORME nuance semble vous échapper complètement et la victimisation des hommes que vous faites est pathétique.
    Je ne vais pas répondre à vos chiffres par d'autres chiffres mais vous (les masculinistes) avez pour habitude de systématiquement nier la réalité qui est bien au-delà des chiffres les plus larges, si on s'en tient aux viols ou à la violence conjugale. Figurez-vous que parmi mes amies proches, TOUTES ces femmes ont vécu des agressions plus ou moins graves au moins une fois dans leur vie parce qu'un TARE de macho n'a pas supporté qu'elles disent des vérités ou qu'elles le quittent ! Mais aucune n'a porté plainte ! Elles ne sont donc pas dans les statistiques ! Et si vous interrogez les femmes qui ont confiance en vous, elles confieront sûrement avoir subi des agressions, si pas des viols. Je connais malheureusement aussi des femmes qui ont été violées et elles non plus n'ont pas porté plainte ! Alors vos "chiffres" sur les viols, oubliez-les et ouvrez les yeux sur la réalité. Il y a au moins 25 à 30 % des femmes qui ont subi au moins une fois dans leur vie des violences physiques et/ou sexuelles.

    L'amalgame stupide que vous faites selon lequel homme=mauvais et femme=victime montre bien votre mauvaise foi. Il n'y a qu'une fraction des hommes qui se croient permis de violer/de frapper. Donc, quand on accuse ces hommes, je ne me sens aucunement attaqué. Si vous vous sentez attaqué quand on parle des violeurs, c'est que vous avez qqch à vous reprocher. Et les victimes de viols sont parfois des hommes aussi, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  17. "Wahoo, eh ben on dirait que tous les petits machos amis de M. Léonidas Durandal sont de sortie...
    "

    Ah la clitoridienne de service m'a répondu je vois que tu as été marqué par certaines phrases, c'est dire ton niveau culturel, sans parler de ton niveau intellectuel qui ne dépasse pas zero. Ton délire libidineux n'amuse que toi tant mieux si tu peux te noyer dans ta propre merde ça rendrait fièrement service à l'humanité. En attendant moi j'ai appris à me faire ma propre opinion pas à tirer des conclusions à l'emporte pièce qui n'ont même pas de sens ni de rapport avec mes propos. Yapas cerveau donc j'interpréte nawak. J'use de mon temps à parler à une féministe décérébrée moderniste dans ton genre. Ta vie doit bien être triste tant tu es pathétique.

    Edit: je ne rejoins pas Marc Lépine car je sais que c'est les féministes qui l'ont payé pour faire le sale boulot, pour empêcher les hoministes d'émerger, mais vous n'aurez pas la liberté des hommes chiens

    RépondreSupprimer
  18. Voici ce que ce "brave" Kasilar a écrit sur un autre blog à mon sujet mais aussi, à propos des féministes radicales

    «Tu dis vraiment que de la merde, des gens comme toi méritent amplement la peine de mort pour leur hystérie. Si seulement on pouvait vous faire disparaître le monde tournerait en rond.

    Tu sais ce qui me ferait le plus prendre mon pied ? Que des féministes radicales se retrouvent au bout d'une corde à danser. Ca fera le bonheur de tout un peuple délivré du totalitarisme féministe.»

    Menaces de mort, incitation à la haine, ça va chercher loin en justice, ce genre de choses. Tout ça par un LACHE qui se cache derrière un écran et qui pense que ça lui permet tout.
    Il la ramènerait déjà moins, ce minus minable s'il était face à moi. Il se ferait tout petit petit petit car c'est ce qu'il est, un minus. Mais personne n'est dupe de son petit jeu.

    RépondreSupprimer
  19. « Edit: je ne rejoins pas Marc Lépine car je sais que c'est les féministes qui l'ont payé pour faire le sale boulot. »

    Hahahaha, un complot féministe maintenant, on aura tout vu. Tu sais quoi ? Tu devrais écrire des romans de science-fiction car au moins, ton imagination débordante servirait à qqch. Et ça se prétend avoir une opinion et un niveau intellectuel, je rêve.

    RépondreSupprimer
  20. Kasilar, aie au moins l’honnêteté de ne pas te cacher derrière un pseudo anonyme, sinon tu prouveras que ta LACHETE est la plus grande de tes qualités.

    RépondreSupprimer
  21. "Les gens qui répondent ici de façon insultante sont des hommes du 19ème siècle qui regrettent le « bon vieux temps » des femmes soumises. Ils sont comme dans « les visiteurs », ils se sont trompés d’époque."

    Tu as une culture toute faite de l'histoire mon grand. Sais tu par exemple qu'au Moyen Age la femme et l'homme travaillait ? et que dans votre cerveau moderniste concon vous avez interprété l'histoire d'une façon on ne peut plus tordue.
    Admettons que les femmes furent soumises jadis. Elles détenaient le capital financier de l'homme, avaient autant de droits sur son mari qu'il en avait sur elle, il y avait moins de divorce, les mariages étaient sincères, les gens moins matérioalistes et hypersexués ...
    Effectivement y a qu'à voir les neuneus qui me répondent : pierre griffet, miss clito, un rouge et une pseudo intello qui est loin d'en être une mais qui essaie d'exister pour lever son voile de la transparence et paraître plus désirables sans doute.

    Votre culture se résume à la télé poubelle. Votre cerveau est si lobotomisé que votre personnalité est inexistante.

    Continuez je me délecte :)

    RépondreSupprimer
  22. "Kasilar, aie au moins l’honnêteté de ne pas te cacher derrière un pseudo anonyme, sinon tu prouveras que ta LACHETE est la plus grande de tes qualités. "

    Tu ne connais rien de rien de mes qualités alors pourquoi la ramène tu le masochiste du dieu clito. Collabo du féminisme mes qualités sont au moins que je suis fier d'être un homme, je mets toujours en doute des sources pour avoir une opinion, je m'intéresse à tout un tas de trucs. Mais bon j'ia pas trop envie d'en parler avec toi, t'as pas le niveau gamin

    Lepine fut un complot j'en suis presque persuadé. Les féministes sont si tordus et incrédibles que je mets en doute leurs paroles. Mais bon toi tu as au moins la qualité d'être crédule ;)

    RépondreSupprimer
  23. Vla qu'il la ramène avec des leçons d'histoire maintenant. Tu es mal tombé.

    Il y avait le pater familias qui autorisait le père de famille et personne d’autre à tout décider dans le ménage, y compris pour les plaintes en justice ! Ce qui veut dire qui s’il violait sa fille ou battait sa femme, il n’allait pas porter plainte contre lui-même !

    Les femmes s’occupaient des enfants et des travaux autour de la maison, dans le passé. La plupart des gens vivaient à la campagne. Les femmes se mariaient très jeunes pour faire bcp d’enfants car elles mouraient jeunes, souvent en accouchant et les enfants aussi mouraient en grand nombre.
    Tiens au fait, c’est quoi des hommes chiens ?

    RépondreSupprimer
  24. "Il la ramènerait déjà moins, ce minus minable s'il était face à moi. Il se ferait tout petit petit petit car c'est ce qu'il est, un minus. Mais personne n'est dupe de son petit jeu"

    Mais tu vas faire quoi t'es même pas capable d'assumer ta virilité, je suis sur qu'un gosse de 5 ans est plus impressionnable que toi .

    T'es tout sauf un mec ;)

    RépondreSupprimer
  25. "Lepine fut un complot j'en suis presque persuadé"

    Lepine a hurlé "je vais tuer des femmes", il est où le complot féministe ?
    Tu dis qu'il a été payé mais paie-t-on un homme qui va se suicider ?
    Réfléchis 2 secondes avant de cliquer, ça t'évitera de t'enfoncer dans ta médiocrité.

    RépondreSupprimer
  26. Tu ne sais même pas ce qu'est la virilité, j'aimerais bien que tu la définisses, on va encore bien se marrer.

    RépondreSupprimer
  27. "Tiens au fait, c’est quoi des hommes chiens ? "

    Toi
    "Vla qu'il la ramène avec des leçons d'histoire maintenant. Tu es mal tombé."

    Oui prof d'histoire

    "Ce qui veut dire qui s’il violait sa fille ou battait sa femme, il n’allait pas porter plainte contre lui-même !"

    C'est parce que ils battaient pas sa femme ou plutôt c'était pas une pratique courante à l'époque. Et le viol n'était pas lui même monnaie courante à l'époque. A mon avis ça devait surement être sévèrement réprimé. N'oublie pas non plus que le droit de l'homme n'existait pas. La situation était différente de maintenant. Un homme pouvait bosser certes, mais dans la branche qu'il voulait. Les métiers utiles de l'époque. Dans les champs hommes et femmes travaillaient. Pour les combats les hommes étaient prêts à mourir. C'est peut-être pas une avancée, mais si l'on compare les avantages et inconvénients des hommes et des femmes on verrait que les féministes induisent les citoyens en erreur. Le féminisme tel que l'on connaît est un mouvement couillon issu de la culture USA qui a voulu transformer la femme en homme.
    C'est n'importe quoi :/


    T'as d

    RépondreSupprimer
  28. La virilité c'est le fait déjà d'être fier d'être un homme. Certains n'en sont pas fiers je le reconnais, cependant, je ne leur jette pas la pierre (pas toi idiot !) c'est leur choix. Mais quand j'entends les féministes dire que l'homme doit faire la vaisselle et interchanger les rôles alors que nous sommes différents (c'est prouvé scientifiquement et je fais plus confiance à la science digne de ce nom qu'à des idiots utiles), veulent copier les comportements masculins les plus idiots et ça veut en plus nous desservir leur merde.
    J'aime ma virilité, j'ai autant de respect pour une femme non-féministe laÏcarde qu'un homme viril.

    Vous parlez souvent de macho, mais personne ne l'a jamais défini et pourtant ceux qui ne pensent pas comme vous subissent ces insultes bidons comme dirait le terroriste rouge plus haut?

    RépondreSupprimer
  29. "Mêmes insultes sans imagination, même syntaxe désastreuse, même manie de citer l'article pour lui opposer une répartie puérile..."

    Les insultes c'est pour atteindre votre niveau, normalement comme je suis plus avancé que vous ça ne me pose pas de problèmes, la répartie est peut-être puérile mais moi j'ai donné des exemples contrairement à l'exposé sobre de miss clito 2012. Je cite pour répondre précisément à votre bouzin sans nom, même si la totalité de l'article échappe au bon sens et à la logique, tout comme le féminisme contemporain

    "De deux choses l'une : soit il y a un abruti qui a vraiment beaucoup de temps à perdre, soit ils se sont tous mutuellement lavé le cerveau à force de tourner en cercle fermé dans leur délire."
    Que répondre à cette réplique digne d'une mal-baisée aigrie de la vie qui a eu une enfance difficle. Ton papa te battait ? tu as été élevé par ta mère hystérique ? ô pauvre petite nature. Sache que mon cerveau est lavé de tout féminisme, car le féminisme est inutile dans mon monde, c'est un truc de bobo qui n'a jamais subi de domination et qui voudrait nous le faire croire. J'ai en tout cas assez d'éléments de preuve et d'audace, pour faire la part des choses. Je ne suis pas de cette génération crétine de celui ou celle qui pisse le plus loin tel que votre combat ce qui vous rend encore plus décérébrée que vous ne l'êtes
    Cercle fermé ? ROTFL. C'est parce que ça vous échappe, c'est d'un tout autre niveau, même que ça s'appelle être libre de penser de par soi-même. Mais bon vu votre existence médiocre faut bien que vous existiez. Pour preuve, vous ne savez qu'exister médiatiquement, vomir votre libido hystérie et surtout mentir et jalouser méchamment 50 % de la population mondiale. Vous avez pris des rateaux dans votre misérable vie ?

    "Mais la régularité dans les heures de postage me fait plutôt pencher pour la première solution."
    Content de voir que mon temps à au moins servi à faire chier la couillonerie bien pensante. Si justement un abruti perd son temps ici, même si je reconnais que je perds mon temps ici (ô du coup je suis pas un abruti :() pourquoi perdre ton temps à me répondre ou à faire l'intéressante grosse merde ?

    RépondreSupprimer
  30. "Réfléchis 2 secondes avant de cliquer, ça t'évitera de t'enfoncer dans ta médiocrité"

    Quel gros naze, tu n'as jamais entendu parler de la théorie du complot? Ah mais non c'est vrai toi tu doit faire partie de ces crédules qui croient aux extraterrestres. Je ne sais pas si tu es athée, mais pour le coup, c'est pas la peine de se moquer des religions si tu crois en la connerie humaine.
    En tout cas comme je te dis je remets toujours en question ce que l'on me présente à la télé. Et si tu étais mieux renseigné tu verrais que l'histoire n'a pas été faite au hasard ;)

    Allez chacun ses convictions

    RépondreSupprimer
  31. "Par contre je reconnais que vous avez du courage, autant l'auteure de ce billet que Pierre, de vous attaquer à ce pauvre haineux. Moi, débattre pour me faire insulter violemment.. très peu pour moi. Qu'ils éructent entre eux. "

    Tiens le rouge alias anar de pacotille. Décidément c'est la foire aux loosers sur ce site. Ah oui c'est toi PunkisDead qui nous a dit que tu ne voulais pas avoir d'ennemi des femmes. Serais-tu un macho qui t'ignore ? Comme quoi on peut être macho et féministe et l'inverse (>Moi<).
    l'armée de Che Guevara est bien décidée à répandre son marxisme anarchiste pourrave. Toi t'es arrêté dans les années 70 coco, la société pendant ce temps là évolue, ce que je souhaite c'est que tu te fossilises aussi vite que tes ancêtres staliniens et trotskystes qui eux étaient bien moins creux que ta personne.

    C'est des gens comme toi qui me rendent hostile à l'anarchie. Jamais j'accepterais de vivre avec des malades dans ton genre.
    La pathologie rouge ça se soigne

    RépondreSupprimer
  32. "le misogyne facho catho L Durandal est un individu malfaisant qui répand la HAINE envers les femmes partout où il le peut :"

    C'est bizarre ça fait des mois que je lis des articles de chez lui et jamais j'ai lu de propos haineux. Sans doute n'avons nous pas la même définition de la haine.

    "passer par d'autres moyens pour montrer son vrai visage haineux qu'il ne peut plus cacher."

    C'est marrant parce que procès d'intention et haine c'est ce que je retrouve chez vous les bien-pensants moutons du système marxiste

    ". Cela fait bientôt 15 ans que je lutte en tant qu'homme non pas contre les hommes mais contre le patriarcat, "

    Le patriarcat est tombé depuis bien longtemps on se réveille on est plus en 1975
    http://www.philo5.com/Textes-references/TrottierJP_AnatomieDUneIllusion_080429.htm

    "L'amalgame stupide que vous faites selon lequel homme=mauvais et femme=victime montre bien votre mauvaise foi. "

    C'est pourtant comme celà qu'on procédé les féministes tes soeurs sorcières

    "Et les victimes de viols sont parfois des hommes aussi, d'ailleurs. "

    C'est pas qu'on a un truc à se reprocher, mais les chiffres sur le viol sont faux, car basés sur la véridicité des femmes. Or chacun sait que des femmes mentent.

    "la victimisation des hommes que vous faites est pathétique."

    Elle existe mais est passée sous silence par les médias.

    RépondreSupprimer
  33. C'est la première fois que je lis ce blog et je suis sidéré de ces tartines de "Anonyme" (qui se suivent toujours à 10min d'intervalle les unes des autres, arrête de te fatiguer Anonyme et fait juste un seul message), tartines contenant des phrases et des phrases d'insultes, de haine, de mauvaise foi, le flux semble sans fin.

    Le site de Leonidas (je confirme que c'est une marque de pralines ici en Belgique) est encore plus édifiant. 5 minutes sur le site et je me demande déjà comment ce type n'a pas encore fini en asile.

    RépondreSupprimer
  34. A pierregr (1/2):

    " Quant à vos articles, que dire devant tant de mauvaise foi. Cela fait bientôt 15 ans que je lutte en tant qu'homme non pas contre les hommes mais contre le patriarcat, c'est ENORME nuance semble vous échapper complètement et la victimisation des hommes que vous faites est pathétique. "

    Réponse émotionnelle basé sur ... du vent. Vous effectuez un jugement de valeur et moral "victimisation [...] pathétique"
    Je ne pratique pas la victimisation, j'attire l'attention sur le fait que très loin du discours ambiant, les hommes victimes existent dans des taux de prévalence élevé et très curieusement ni les pouvoirs publiques ni le féminisme cherche de solution à ce sujet. Et pourtant, si vous luttez contre le patriarcat pourquoi ne pas élargir votre lutte contre ce dernier en incluant les hommes ?

    "Je ne vais pas répondre à vos chiffres par d'autres chiffres mais vous (les masculinistes) avez pour habitude de systématiquement nier la réalité qui est bien au-delà des chiffres les plus larges, si on s'en tient aux viols ou à la violence conjugale.

    Figurez-vous que parmi mes amies proches, TOUTES ces femmes ont vécu des agressions plus ou moins graves au moins une fois dans leur vie parce qu'un TARE de macho n'a pas supporté qu'elles disent des vérités ou qu'elles le quittent ! Mais aucune n'a porté plainte ! Elles ne sont donc pas dans les statistiques ! Et si vous interrogez les femmes qui ont confiance en vous, elles confieront sûrement avoir subi des agressions, si pas des viols. Je connais malheureusement aussi des femmes qui ont été violées et elles non plus n'ont pas porté plainte ! Alors vos "chiffres" sur les viols, oubliez-les et ouvrez les yeux sur la réalité. Il y a au moins 25 à 30 % des femmes qui ont subi au moins une fois dans leur vie des violences physiques et/ou sexuelles."

    Vision subjective limite hystérique sans vrai recul. Je ne suis pas masculiniste ... mais je propose une analyse différente de la votre, plus sytémique, plus sytématique, plus large.

    C'est vrai que le mot "masculiniste" est bien pratique pour disqualifier par étiquette le discours alternatif de l'autre (au sens psychanalytique). C'est votre antéchrist à vous, votre figure repoussoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y aurait d'ailleurs jamais eu de masculinisme si le féminisme avait été juste depuis le début.

      Supprimer
  35. A pierregr (2/2) :

    "L'amalgame stupide que vous faites selon lequel homme=mauvais et femme=victime montre bien votre mauvaise foi. Il n'y a qu'une fraction des hommes qui se croient permis de violer/de frapper. Donc, quand on accuse ces hommes, je ne me sens aucunement attaqué."

    Je ne fais aucun amalgame "stupide" mais je montre une logique sous jacente à un féminisme victimaire comme je l'ai montré dans mon article sur le sexisme. Relisez le paragraphe, vous verrez que je dénonce les amalgames mais que je n'en fais pas :

    La considération d’un homme naturellement mauvais et d’une femme continuellement victime fait partie du corpus victimaire du féminisme radical associant masculin et violence (voir à ce sujet [6] les longues, trop longues litanies de SOS sexisme). Dans une version plus légère, ce discours (au nom de l’écologie) se retrouve chez Colline Serreau dans son film « solutions locales pour un désordre global » (2010) dont les intervenantes font un procès sans nuance aux hommes en imposant pour paradigme femme = nature = vie = Gaia = victime et homme = bourreau = mort = destruction insinuant que finalement tout ce qui se passe de mauvais dans le monde est la faute des hommes. On remarquera la récurrence des phrases « autrefois, la femme avait le pouvoir » dans le film laissant aucune ambigüité quant au message …

    Les autres approchent moins dogmatiques cherchent à s’appuyer sur un substrat scientifique et consistent à générer des stéréotypes et les affecter à l’un ou l’autre sexe au nom de la sociologie ou d’une méthode scientifique cherchant une essence propre à chaque sexe. Ainsi selon Venessa Watremez [7], la violence des lesbiennes est d’essence masculine car c’est le symptôme de l’existence du patriarcat permettant ainsi de réduire la violence à l’être uniquement masculin « … la mise en évidence de la violence dans les relations lesbiennes met en lumière la logique même du système : la violence est masculine, quel que soit le sexe biologique de la personne » ou encore « Si la violence domestique masculine est d'ordinaire le fait des hommes, c'est avant tout parce qu'il y a une quasi-parfaite adéquation entre sexe et genre, mais avant d'être le fait d'hommes, la violence domestique est masculine. […] Les femmes violentes que nous avons présentées sont le masculin, le pouvoir dans leur couple, là où les hommes battus représentent le féminin. »Ces propos éminemment sexistes, mêmes bisexistes ne sont rien en regard de ce que dit Peggy Sastre « ... tout homme est un violeur en puissance », propos qu’elle base sur sa formation scientifique « darwienne » (sic !).

    "Si vous vous sentez attaqué quand on parle des violeurs, c'est que vous avez qqch à vous reprocher. Et les victimes de viols sont parfois des hommes aussi, d'ailleurs."

    Argument c'est celui qui dit qui l'est. Argument émotionel. Vous avez quel âge ? Je rétablis des vérités. Si il y a des études sérieuses qui parlent de 30% de fausses accusations, il n'y a aucune raison de les écarter. Avez vous déjà vu ou connu quelqu'un victime d'une fausse accusation ? Ca relève du même principe que vous avec vos femmes victimes : on s'engage face à l'injustice !

    En conclusion, a part votre engagement idéologique que vous alimentez à votre manière, votre posture intellectuelle quelle réponse avez vous à apporter à mes articles ?

    Cordiales salutations

    RépondreSupprimer
  36. L'homoncule anonyme disait, dans un grand élan d'ignorance

    "Le féminisme tel que l'on connaît est un mouvement couillon issu de la culture USA qui a voulu transformer la femme en homme."

    Arf, tu t'es encore vautré comme une m…. Le féminisme n'est pas du tout étasunien, il a commencé avec Olympe de Gouge au 18ème siècle et ensuite, au 19ème, des femmes ont protesté parce qu'elles voulaient porter des pantalons (eh oui, même ça leur était interdit). Pour prouver ton " ignaritude ", voici un court-métrage datant de 1906 (mille neuf cent six) qui montre les " dangers " du féminisme ! La réalisatrice, Alice Guy, était aussi importante que les frères Lumière mais comme c'était une femme, il a fallu attendre 1950 pour qu'on reconnaisse son travail.

    http://www.youtube.com/v/wv7CBHD4-lo

    Cela ne dure que 5mn mais c'est édifiant.

    "Il s'agit d'un film de propagande antiféministe typique des caricatures du même cru de l'époque: les féministes et leurs idées sont présentées comme ridicules ou représentant un danger (toujours ce fantasme d'un monde sexiste mais à l'envers, qu'aucune féministe même parmi les plus radicales n'a jamais défendu, et qui même 100 ans après est loin d'être avéré!)...
    Bref un film pour mater le mouvement féministe de l'époque, une propagande victorieuse puisque le mouvement féministe français n'arrivera à obtenir le simple droit de vote que 50 ans plus tard, et derière quasiment tous les pays européens !"

    Si elle s'était appelée Guy Alice, on aurait parlé d'elle bien plus tôt. Tout ça pour dire que tes délires paranoïaques envers les féministes, qui relèvent de la psychiatrie, étaient déjà une crainte pour les machos à un neurone, en 1900. Tu es donc bien un homme du 19ème siècle, comme le misogyne à l'épée en plastique et les autres masculinistes. Je vous vois bien dans " les visiteurs ", paumés au 21ème siècle, déroutés par les avancées de l'égalité femmes-hommes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant la valorisation de la femme professionnelle qui n'a aucune autre vie sociale par rapport à la femme au foyer, la femme émancipée au profit de celle qui a choisit la pudeur et la virginité. Tant est que les femmes au foyer et/ou pudique se font rejetté par cette société américanisée. Vous asumez pas que votre féminisme a pris le chemin du modèle américain. Ca fait pas patriotique du coup et ce qui place le féminisme dans la catégorie : "traitre à la nation"

      Mais bon ça c'est le côté libéral du féminisme et ce n'est que la partie emergée de l'iceberg

      Supprimer
    2. Après je sais que le féminisme à l'origine voulait des droits, mais comme vous l'avez trop mixé un peu comme on abandonnerais de la musique classique variété française pour du rock/r'n'b ou techno. Ca me dégoûte ces pays qui dépendent d'un seul alors que le fait qu'un pays s'émancipe seul prouve son autonomie et peut s'ouvrir aux autres. Copier le modèle américain est d'une stupidité et c'est celà qui suscite autant d'aversion chez tout bon patriote qui se respecte. (Je ne suis pas d'origine française, mais j'aurais voulu un vrai féminisme français qu'un remix made in USA)

      Supprimer
    3. "Tu es donc bien un homme du 19ème siècle, comme le misogyne à l'épée en plastique et les autres masculinistes. Je vous vois bien dans " les visiteurs ", paumés au 21ème siècle, déroutés par les avancées de l'égalité femmes-hommes."

      Ca démontre encore une fois ton ignorance je suis un homme qui veut les mêmes avantages et inconvénients de toujours oui et alors ? Dois-je suivre ces moutons progressistes ? Tu te rends comptes de la discrimination et des clichés que tu fais ? t'étonne pas après celà d'en prendre plein la bobine.
      Lol j'ai ri. N'empêche qu'à cette époque à la santé intellectuele et physique, mentale ... était bien plus saine que celle des neuneus progressistes dans ton genre. Ton féminisme est à l'image de la démocratie occidentale, une peau de banane vide. Votre combat a perdu son sens depuis que vous vous êtes inspiré du modèe américain. Mais la France ne récupérera jamais ses intellectuels perdus. Il ne veulent pas revenir dans un pays d'idiots bien-pensants.
      Je m'interdis pas de penser, je suis également militant écolo, ce qui du coup me donne une petite touche moderne. Mais c'est totalement stupide d'accepter tout et n'importe quoi sous couvert de progressisme exactement comme tu le fais. Egalité laisse moi rire, les femmes deviennent tellement mal dans leurs peaux et gâtées qu'elles cherchent à devenir des hommes dans des corps de femmes. En plus vous ne vous êtes pas remis en question démocratiquement. Comment prêter une quelconque crédibilité à votre combat qui lui est réellement un coup d'épée dans l'acier .
      Société de crétins dégénérés

      Supprimer
    4. Le féminisme moderne est un truc de bobos éternellement insatisfaite qui en veut toujours plus. Une femme pauvre se fiche royalement de votre féminisme pourrave qui ne cherche qu'à diviser tout du moins hommes et femmes et empoisonne la démocratie par sa démocrassie et surtout les droits de l'homme. Donc oui notre combat estjustifié et de plus en plus d'hommes en prendront le chemin. Même les femmes certaines d'entre elles s'y mettent.

      Rendez vous dans le champ de bataille progressiste obscurantiste

      Supprimer
  37. Un macho ? C'est pourtant évident : c'est un homme qui croit que les hommes sont supérieurs aux femmes, que les femmes sont là pour le servir, qui croit que ce sont des objets sexuels dont il peut se servir, un homme qui n'en a rien à cirer des tâches ingrates, ça c'est pour les femmes.
    Mais si tu connaissais un peu l'histoire, tu saurais que c'est à cause de la médecine que ces crétins existent : la médecine a cru pendant des millénaires que les femmes n'avaient pas de cerveau. Du coup, tous les hommes et toutes les femmes le croyaient et ça a conditionné les millénaires avant nous.
    Le féminisme déconstruit cette stupidité des médecins pour rétablir la vérité.

    Je ne vais pas répondre à tes autres insultes et aux menaces de mort que tu n’assumes même pas, pauvre lâche et pauvre tache que tu es. J’écris pour d’autres qui pourront se faire une idée et ainsi voir qui produit la HAINE, comme toi et l’autre facho avec son épée qui ne fend plus rien que le vide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune haine dans son site. Stop la parano libidineuse. Il essaie simplement de faire réagir les gens. Et ça m'étonne que les gens s'interdisent de contredire le féminisme qui lobotomise aussi bien les hommes que les femmes pour une société clitoridienne. Si c'est ça la démocratie, je ne vois pas où est l'évolution sociale. Mais bon y a qu'en Europe. En Amérique du Nord le masculisme émerge et je souhaite de tout coeur qu'il soit récupéré politiquement et socialement ici.
      Le féminisme n'a fait que des erreurs il mérite de disparaître

      Supprimer
  38. "Le patriarcat est tombé depuis bien longtemps on se réveille on est plus en 1975 "

    le patriarcat est dans les têtes, parce qu'on éduque les femmes et les hommes à être d'une certaine façon. Voir les jouets sexués, par exemple.
    Il ne suffit pas de changer les lois, il faut aussi changer les mentalités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho le vieu troll des bois. Comme si les parents forçaient les enfants à jouer à a poupée avec un flingue dans la tempe. Au nom de l'égalitarisme forcené on va gommer les différences. Stop la mauvaise foi. J'ai joué à des petites voitures étant gosse j'ai pas fini pilote de rallye. J'ai joué au camion de pompier j'ai pas fini pompier. J'ai joué aux petits soldats j'ai pas fini militaire. Ca n'a aucun sens !!!
      D'ailleurs la loi devrait laisser les gens agir comme bon leur semble. Qui êtes-vous pour penser pour les autres ? on est plus au XIXème siècle

      Supprimer
  39. Nash, vous le faite exprès ou quoi ? Je vous explique que ça fait 15 ans que je lutte contre le patriarcat parce que moi aussi, en tant qu'homme j'y ai un intérêt ! J'en ai marre d'être assigné dans des rôles de " protecteur ", de " virilité ", et toutes ces âneries patriarcales millénaires. Je veux pouvoir choisir ma vie sans qu'on me juge parce que je ne suis pas un " vrai homme ", carriériste, fort, etc.

    "Et pourtant, si vous luttez contre le patriarcat pourquoi ne pas élargir votre lutte contre ce dernier en incluant les hommes ?"

    Le patriarcat est nocif aux femmes et aux hommes mais ceux-ci, comme les Blancs en Afrique du Sud du temps de l'apartheid, étaient du " bon " côté, c'est tout. Mais des Blancs souffraient sans doute aussi de la discrimination vécue par les Noir-e-s, cela n'empêchait pas les Noir-e-s d'être majoritairement victimes de l'apartheid. Donc, on s'occupe d'ABORD des gens qui souffrent le plus d'une discrimination. Si vous aviez un brin d'intelligence, vous comprendriez immédiatement que vous seriez également le premier bénéficiaire de la disparition du patriarcat.

    "Vision subjective limite hystérique sans vrai recul. Je ne suis pas masculiniste ... mais je propose une analyse différente de la votre, plus sytémique, plus sytématique, plus large."

    Ha, ha, le fameux mot est lâché : hystérique. Mais vous êtes odieux, sans compassion, un robot, cher Nash, ça c'est la réalité.
    Quand des femmes vous racontent, les larmes aux yeux, les violences subies SANS RAISON, les viols répétés, comment voulez-vous ne pas être touché ? Je sais pertinnement que ces violences sont ou ont été fréquentes pour bcp de femmes, je n'ai pas besoin de chiffres pour ça. C'est comme pour la pédophilie : depuis qq années, il semble y avoir plein de cas. En fait, les victimes se taisaient. Et ces victimes, ce sont autant des hommes que des femmes. Seulement, des gens comme vous disaient "ah mais non, la pédophilie est très limitée, regardez les chiffres".
    Ben non, les victimes, trop honteuses, ne portaient pas plainte. C'est en train de changer, exactement comme pour les femmes. Mais les masculinistes fachos cathos les traitent de menteuses ! Comme les curés et toute la clique des cathos qui nient les viols sur les jeunes.

    RépondreSupprimer
  40. Votre petite leçon psy, vous pouvez la ravaler. J'ai fait une très longue psychothérapie et je connais PARFAITEMENT les fonctionnements de l'inconscient. Ce que vous appelez le "discours alternatif" n'est en fait qu'un sursaut de l'inconscient chez les névrosé-e-s que le changement effraie. Oui, la peur du changement car la situation actuelle rassure. Alors on accuse celleux qui veulent le changement en disant qu'ils sont victimaires, hystériques. C'est vous le victimaire hystérique et vous projetez ça sur les autres.
    D'autre part, si les hommes étaient réellement victimes autant que les femmes (selon vos chiffres dont j'ai dit tout le bien que j'en pensais), pourquoi n'existe-t-il pas de centres pour hommes battus en Europe ? Vous savez, des centres ou ces pôv zhom battus peuvent se réfugier en toute sécurité pour ne plus qu'une furie vienne les tabasser.
    Sérieusement, les centres de femmes battues pullulent et même moi, le plus gentil des hommes, je n'y ai pas ma place, tellement elles sont terrorisées à la vue d'un homme ! Ce traumatisme-là n'existe que chez les femmes.

    "Avez vous déjà vu ou connu quelqu'un victime d'une fausse accusation ?"

    En ce moment en France, Christian Iacono lutte pour sortir de prison : il est accusé de viol depuis des années mais sa vicitme présumée, s'est rétractée. Mais la justice traîne à l'innocenter.
    J'ai oublié de dire : la "victime", c'était son petit-fils !
    Donc, des victimes, il y en a mais ce sont parfois des hommes qui accusent d'autres hommes !
    Quel rapport donc avec le féminisme ?

    Il y a aussi ce cas de cette ado violée à 14 ans mais qui au lieu de désigner le véritable agresseur (un membre de sa famille), accuse un voisin innocent.
    C'est terrible pour cet homme mais qui est à l'origine le responsable ? Non pas l'ado mais le violeur qui la menaçait si elle parlait !
    Donc, les "fausses accusations" et les "études sérieuses", ça existe mais il y a TOUJOURS un contexte. De toute façon, avec les analyses ADN, on peut innocenter la majorité des gens, si la plainte est déposée directement.

    "Argument c'est celui qui dit qui l'est. Argument émotionel. Vous avez quel âge ? Je rétablis des vérités"

    Mais qu'est-ce que ce délire ? Mon argument n'est pas émotionnel, c'est comme si un Blanc pacifique du temps de l'apartheid se sentait agressé quand on lui disait que des Noir-e-s étaient tué-e-s par des Blancs. Si vous n'avez rien fait, vous n'êtes pas concerné, point. Je ne vois pas d'émotion de ce côté, par contre, j'en vois de votre côté à vouloir à tout prix vous sentir "solidaire" des violeurs, des violents, par solidarité masculine.

    Votre refus d'endosser l'étiquette masculiniste montre bien la réalité : vous êtes dans la peur dont je parlais plus haut. Vous ne voulez pas changer, vous restez figé sur vos positions.
    Regardez la vidéo de 1906 dont j'ai posté le lien plus haut et vous verrez que ce que vous dites, des hommes le disaient déjà à l'époque. Tournez la page et ne restez pas bloqué au 19ème siècle, vous allez vous faire bcp de mal pour rien à ramer à contre-courant.

    RépondreSupprimer
  41. " J'en ai marre d'être assigné dans des rôles de " protecteur ", de " virilité ", et toutes ces âneries patriarcales millénaires. Je veux pouvoir choisir ma vie sans qu'on me juge parce que je ne suis pas un " vrai homme ", carriériste, fort, etc."

    Moi aussi mais le patriarcat n'est pas la seule raison. C'est multifactoriel et la presse féminine et les stéréotypes qu'elle véhicule le montre bien.

    "Ha, ha, le fameux mot est lâché : hystérique. Mais vous êtes odieux, sans compassion, un robot, cher Nash, ça c'est la réalité."

    L'hystérique a pour caractéristique d'utiliser la théâtralité donc utiliser les ressort émotionnels ce que vous faites.

    Concernant la seconde partie de votre phrase, il s'agit d'un jugement de valeur, d'injure même. Vous me jugez sans me connaître.

    "Quand des femmes vous racontent, les larmes aux yeux, les violences subies SANS RAISON, les viols répétés, comment voulez-vous ne pas être touché ? Je sais pertinnement que ces violences sont ou ont été fréquentes pour bcp de femmes, je n'ai pas besoin de chiffres pour ça."

    Vous vous laissé submerger par l'émotion, c'est une bonne chose mais vous avez accès qu'à une partie de la réalité car le chiffre permet plusieurs choses :

    L'avantage du chiffre c'est sa dynamique qui permet à la fois de définir le problème, lui donne un espace d'espression tout en donnant un volume. De cette facon là, il est impossible de détourner la réalité et l'idéologie n'a pas (plus) prise. Cela permet aussi de savoir où intervenir et comment s'y prendre.

    Dès lors que l'outil statistique est utilisé de facon honnête et objective, c'est un outil capital pour la comprehension de la société et de ses maux.

    Il permet donc de voir les choses de facon plus globale et de quitter la réalité à laquelle vous avez accès.

    "Seulement, des gens comme vous disaient "ah mais non, la pédophilie est très limitée, regardez les chiffres"."

    Procès d'intention en diabolisation. Diffamation et calomnie. Citez moi une fois où je dis ca!
    J'ai écris un article sur les fausses accusations que vous n'avez pas dû lire. Je parle des fausses accusations certes mais en contre partie, ca permet de fixer les parts de victimes mais en aucun cas de mettre en doute leurs propos ou paroles mais de faire appel à la discrétion de celles et ceux qui vont être appelé à trancher et enquêter.

    "Si vous aviez un brin d'intelligence, vous comprendriez immédiatement que vous seriez également le premier bénéficiaire de la disparition du patriarcat."

    Là encore l'injure est utilisé. Ca en dit long sur la facon dont vous menez votre combat ... A deux reprises, vous m'avez insulté à croire que la Durandalite est contagieuse.

    C'est un plaisir de discuter avec vous cher monsieur

    RépondreSupprimer
  42. C'est multifactoriel et la presse féminine et les stéréotypes qu'elle véhicule le montre bien."

    Bien sûr, la presse féminine au Moyen Age, dans l'Antiquité. Mais je rêve là. Je vous explique que le patriarcat est ancré dans l'INCONSCIENT des gens depuis des millénaires à cause de méconnaissances médicales et vous la ramenez avec la presse féminine.
    Apprenez à prendre du recul, cher monsieur, enlevez vous lunettes patriarcales.

    Je ne vous ai pas accusé, j'ai dit "des gens comme vous" qui minimisent en brandissant des chiffres.
    Si on écoute des gens comme vous, des millions de victimes (femmes ET hommes) sont ignorées, voilà ce que je dis.

    Les fausses accusations sont brandies pour discréditer les féministes, arrêtez de faire croire que c'est pour "faire appel à la discrétion de ceux qui vont trancher".

    La psychothérapie m'a appris que la violence des prédateurs et prédatrices est un fonctionnement de prise de pouvoir sur l'autre. On est donc bien dans un fonctionnement de domination qui est majoritairement masculine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les fausses accusations sont brandies pour discréditer les féministes, "

      Parce qu'elles le veulent bien ;) et elles se sont elles-mêmes discréditées.enfin ils plutôt ^^
      Lol la bonne blague comme si la domination n'était que masculine . Foutaise ! je veux le lien qui montre que ça a été prouvé scientifiquement j'ai plus foi en la science qu'en l'élucubrations de tarés misandres

      Supprimer
    2. N'importe quoi c'est l'association entre capitalisme et féminisme qui a détruit le patriarcat. Vous voulez juste mettre en place un système matriarcale pour que les femmes soient au pouvoir. C'est juste un rêve d'adolescents attardés. Faut murir hein ;)
      http://leblogdenash.over-blog.com/article-anatomie-d-une-illusion-le-feminisme-est-l-ultime-avatar-d-un-patriarcat-en-crise-86820080.html

      Supprimer
  43. Intéressante votre auto description clinique de névrosé.

    Le fait de dire "des gens comme vous" revient à m'étiqueter, à m'associer donc à me discréditer, me diaboliser. Par ailleurs, vous me faites dire ce que je n'ai pas dit puisque vous utilisez mes propos pour les placé dans un contexte différent.

    Vous parlez beaucoup de votre psychothérapie. Est ce un message subliminal à mon attention ?
    Contrairement à vous, je n'utilise pas la psychologie de comptoir. On a vu où l'étatisation de la psychiatrie a amené...

    "La psychothérapie m'a appris que la violence des prédateurs et prédatrices est un fonctionnement de prise de pouvoir sur l'autre. On est donc bien dans un fonctionnement de domination qui est majoritairement masculine."

    C'est que vous vous rattachez à une idéologie, lisez les deux articles sur l'inceste maternel dans mon blog et vous verrez que vous vous plantez.

    "D'autre part, si les hommes étaient réellement victimes autant que les femmes (selon vos chiffres dont j'ai dit tout le bien que j'en pensais), pourquoi n'existe-t-il pas de centres pour hommes battus en Europe ? "

    Thèse à Argument Circulaire. Il n'existe pas de centre pour hommes car grâce à des gens comme vous qui refusent de considérer les enquêtes de Murray A. Strauss considèrent qu'ils n'y a pas d'hommes battus et malgrè les indicateurs, l'état se refuse à aider les hommes battus puisque ceux ci n'éxistent pas.

    On les prends pas en compte en amont puis on constate qu'il n'y a pas de centre pour eux donc pas d'hommes battus.

    Votre facon de penser est très perversse mais bon sans doute la déformation dû à votre longue psychothérapie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. psychotérapie qui ne l'a pas réussi :)

      Oui les féministes ont bien souvent caché les injustices dont elles ont su faire preuve envers les hommes. Ils serait temps de montrer à la société les squelettes qu'elles cachent dans le placard.

      Un peu de masculinisme ne ferait finalement que du bien à cette société malade du féminisme.

      Supprimer
    2. Nash le masculiniste refoulé qui n'assume pas disait
      " grâce à des gens comme vous qui refusent de considérer les enquêtes de Murray A. Strauss considèrent qu'ils n'y a pas d'hommes battus et malgrè les indicateurs, l'état se refuse à aider les hommes battus puisque ceux ci n'éxistent pas."

      Nash, il est pathétique et parano, je ne l'ai accusé de rien du tout, il ne sait pas lire, c'est tout.
      Il déforme mes propos : j'ai dit qu'il n'existait pas de centres pour hommes battus et que donc, ça voulait dire que le problème était marginal, comme les hommes violés. Contrairement aux femmes battues pour qui il existe trop peu de structures pour les mettre à l'abri de TARES ASSASSINS.
      Vous êtes bien piètre, Nash mais ça ne m'étonne pas, comme tous les masculinistes, ce que vous n'osez même pas revendiquer, par lâcheté sans doute ?

      "On a vu où l'étatisation de la psychiatrie a amené..."

      Qui vous a parlé de psychiatrie ? Avez-vous appris à lire ? Confondre psychiatrie et psychothérapie, même un gosse de 10 ans ne le ferait pas !

      "Votre facon de penser est très perversse mais bon sans doute la déformation dû à votre longue psychothérapie ..."

      Tout ce que vous dites de moi, c'est vous qui l'êtes. Cela s'appelle de la projection mais ça dépasse sûrement votre cervelle à un neurone.

      Vous me calomniez sur le site du facho catho en me traitant de techno prêtre fascisant, mais le fascisant, c'est VOUS. Vous déformez mes propos sans arrêt en vous plaçant en victime : c'est exactement ce qu'ont toujours fait les fascistes pour ensuite pouvoir détruire leurs adversaires.
      Je n'aimerais pas croiser votre route, moi je suis non-violent mais je sens derrière vos propos bcp de violence larvée.

      Supprimer
  44. Mon article n'est absolument pas sérieux, ce qu'"Anonyme" (sic) n'a pas du tout compris. Voilà pourquoi l'article "ne vole pas haut" (mais les textes auxquels je réponds non plus). Lisez d'autres articles écrits ici, j'y défends autant les hommes que les femmes (puisque le féminisme propose une égalité entre hommes et femmes)et j'use très souvent de l'humour pour faire passer mes messages.

    Je réponds à ces textes car de telles idées répandue sur Internet, sans aucunes réponses contradictoires, sont extrêmement dangereuses. "M. Durendal" efface les commentaires qui ne lui plaisent pas (qui le contredisent) sur son blog.

    Chose qui n'arrivera pas sur ce blog-ci, puisque le but premier ici est d'utiliser le second degré pour provoquer, afin de créer le débat. Ce qui arrive justement et j'en suis ravie tant que cela reste "courtois" et sans insultes. Je n'assène pas des vérités toutes faites très sérieusement, en supprimant les avis contradictoires. Vous n'êtes pas d'accord avec mon avis. Très bien, les commentaires sont ouverts.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  45. "Qui plus est, le gaz à toujours existé. C'est juste que l'humain n'avait pas de moyens pour l'utiliser, et ne savait probablement pas pour quoi l'utiliser.

    L'article ne vole peut-être pas bien haut, mais les commentaires encore moins."

    Le gaz a été découverte en 1659 en occident bien avant la Révolution française, tu ne dis que des anneries.
    http://www.unctad.org/infocomm/francais/gaz/descript.htm#origine
    Le gaz n'a certes pas été exploité auparavant dans le monde occidental, mais il n'en demeure pas moin que c'est pas au Moyen Age qu'il a été inventé. C'est pas de ma faute si ta copine tordue dit n'importe quoi.

    Ca c'est toi qui le dit. Mais toutefois je pourrais penser la même chose de toi, et d'ailleurs si tu trouvais que ça volait si bas pourquoi commenter? Ca prouve ton niveau zero. D'ailleurs contrairement à l'auteure moi j'apporte des éléments je suis plus informatif. J'ai au moins ce mérite. Après osef ce que vous pensez de moi ne m'intéresse pas plus que ce que vous dites.

    RépondreSupprimer
  46. @nathan:

    Moi je trouve qu'au contraire il dit la vérité et que les vérités dérangent surtout la bienpensance dont fait partie la société féministe et malheureusement féminisée depuis belle lurette.
    Quand je vois effectivement des tarées qui m'interdisent de penser ce que j'ai envie de penser, je me dis que je préfère un "taré" plutôt soft.

    Vous ne connaissez rien de cet homme juste votre opinion toute faite entre vos oeillères. On devrait laisser les gens s'exprimer et encourager à dire la vérité. Ce que ne font pas la justice l'éducation nationale et les médias où de plus en plus de femmes prennent les commandes pour le plus grand malheur des hommes.
    Egalité vous avez dit ?

    RépondreSupprimer
  47. "(puisque le féminisme propose une égalité entre hommes et femmes)"

    La bonne blague et tu crois sincèrement que je vais te croire ? A d'autres hein. Ca fait bien longtemps que le féminisme avantage les femmes dans la société t'es juste trop hypermétrope pour pas le voir ou tu fait tout juste preuve de mauvaise foi. D'ailleurs on a même plus le droit de remettre en question certaines lois : obligation pour les femmes de travailler ce qui n'est pas le cas pour les hommes, abolition de la prostitution, mensonge sur le harcèlement et la violence conjuguale, mais chut c'est pour la bonne cause mon bon monsieur. L'égalitarisme forcené qui n'a aucun sens, puisque nous sommes différents ce qui n'empêche pas les exceptions, mais généraliser l'égalitarisme est un combat tout juste stérile et anti-démocratique.

    "ui ne lui plaisent pas (qui le contredisent) sur son blog. "

    Quand vous apprendrez à reconnaitre vos torts à la démocratie et surtout au droit de l'homme, chasser vos radicaux et prouver votre mauvaise foi, alors seulement là nous pourrons discuter.

    RépondreSupprimer
  48. "le but premier ici est d'utiliser le second degré pour provoquer, afin de créer le débat. Ce qui arrive justement et j'en suis ravie tant que cela reste "courtois" et sans insultes. "

    C'est ce qu'il fait justement dans son blog, et cette "haine" envers les féministes est que lui a sa propre opinion de l'idéologie et que ce n'est pas normal qu'en démocratie on soit obligé d'accepter n'importe quoi pour vos beaux yeux. Tant mieux si il y a du débat ;)

    " Je n'assène pas des vérités toutes faites très sérieusement, en supprimant les avis contradictoires."
    Vous parlez de vérités alors même que vous falsifier des chiffres sur la violence conjuguale, vous falsifiez le calcul du salaire des femmes, vous méprisez les femmes au foyer et les femmes pudiques et en plus faut vous donner raison. Plutôt me sacrifier que laisser l'injustice féministe triompher comme n'importe quelle injustice d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  49. Et donc, c'est pour quand ce sacrifice ?

    RépondreSupprimer
  50. Et puis faut arrêter avec vos "féministes".. Le titre du torchon de léo c'est "les FEMMES ne servent à rien". C'est donc les femmes votre problème, pas les féministes.
    Assumez enfin votre misogynie crasse, cher ami, vous ne vous en porterez que mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens redman a répondu. Salutation pauvre tache, si tu connaissais réellement ce pour quoi nous combattons tu ne la ramènerais pas inutilement. Nous combattons le féminisme occidental qui a forcé la féminisation de l'homme occidental moderne. Je ne vais pas m'étaler, parce que tu ne comprendrais rien le punky-archiste de mes deux. Et en plus je n'ai pas à le faire ici.
      Essaie u moins de prendre du recul quand tu lis un article le rouge pas d'interpréter dans ton langage communiste ?

      Le sacrifice, je le laisse pour les gens juste et honnête, qui eux en valent la peine contrairement à des pauvres taches comme toi

      Supprimer
  51. Non c'est bon, sincèrement vous vous êtes assez étalé comme ça.
    Par contre pour le sacrifice, tenez-nous au jus quand vous passerez à l'acte.

    RépondreSupprimer
  52. Ce qui n'enlève en rien la pertinence de ma remarque sur le titre choisi par votre idole.

    Si le problème est réellement l'idéologie féministe, pourquoi écrire 'les femmes' et non 'les féministes' ?

    RépondreSupprimer
  53. Très cher Anonyme courageux,

    Me traiter de " pauvre tâche" et insulter les personnes qui ne sont pas du même avis que vous, ce n'est pas du débat. Vous n'êtes ici que pour provoquer inutilement. J'essaie de calmer les choses et vous en rajouter une couche? La seule personne anti-démocratique ici, c'est vous.

    Je ne méprise pas les femmes au foyer, si c'est leur choix ! Je suis pour le choix des femmes à travailler ou pas, à avorter ou pas, à montrer leur corps ou pas. Apprenez à lire. Je déteste faire cela mais je suis une femme éduquée, en dernière année d'université et en pleine session d'examens. J'aimerais avoir autant de temps que vous pour laisser des messages sur un blog, mais je n'en ai pas, à partir de maintenant je modère, si vos messages ne sont plus constructifs, ils ne passeront pas.

    N'oubliez pas non plus quand vous écrivez que "tu" se conjugue avec "s" dans notre belle langue française. Merci.

    RépondreSupprimer
  54. Chers masculinistes,
    Quand vous comprendrez que vos propres arguments se retournent constamment dans votre gueule, j'espère que vous changerez deux minutes de discours.
    Pas de garde des enfants en cas de divorce ? Bizarre, il paraît que "tabasser sa femme et ses gosses pour prouver sa virilité et son contrôle sur la famille", ce n'est plus d'actualité et ça ne constitue pas une bonne éducation. Faut pas s'étonner de plus jamais les voir.
    Pas de respect de la part des femmes, et des féministes ? Bien sûr, considérer la moitié de la population mondiale comme un vulgaire trou à peine capable de porter un gosse, c'est particulièrement respectueux, pas vrai, testicules sur pattes ?
    Des hommes victimes ? Mince, il me semble que prôner la violence pour ensuite hurler aux fausses accusations de violence, c'est un peu ironique. Vous vous dépeignez comme impulsifs, violents, incapables de contrôler votre désir souverain sexuel et désir de puissance sur les autres ? Faut pas s'étonner d'être accusé de viol, de meurtre, de tout et n'importe quoi.


    Vous ne considérez pas les femmes comme des êtres humains. Vous ne comprenez pas qu'elles puissent avoir des émotions, des plaisirs (c'est beau, utiliser "clitoris" comme une insulte. Je propose donc qu'on néglige la sexualité de l'homme et qu'on utilise uniquement des inséminations artificielles, parce que hey, s'il faut juste "baiser" et non pas "faire l'amour" pour avoir des enfants, hors de question que l'autre moitié éprouve du plaisir). Vous n'avez même pas d'arguments, à part "bouh, caca les femmes, caca les féministes, méchantes pas belles lesbiennes frustrées". Aha, frustrées ? C'est marrant, il paraît que ce sont les masculinistes qui négligent le clitoris et prônent le sexe brutal, sans plaisir pour la femme. Oh the irony.


    Le féminisme, mesdames et messieurs, cherche l'égalité. Le féminisme, mesdames et messieurs, c'est aussi plus de droits pour les hommes dans la famille. Le féminisme, à ne pas confondre avec le matriarcat, c'est bon pour tout le monde, car vous n'êtes pas foutus de vous rendre compte que tout ce dont vous vous plaignez est en grande partie causé par le patriarcat.

    Arrêtez d'enfermer les gens dans des rôles. T'as une bite ? Cool, ça ne t'empêche pas de cuisiner. J'ai un vagin ? Ca ne m'empêche pas d'utiliser un marteau. La théorie des genres est complètement stupide, les humains ne sont pas formatés à la naissance avec un rôle social parfaitement défini, outre l'aspect reproductif bien entendu.

    Le féminisme ne déteste pas les hommes, tandis que le masculinisme déteste les femmes. Et puis merde, vous avez tous une mère ou une soeur. Vous vous voyez aller les regarder droit dans les yeux, pour leur dire "femme, tu es une pute, une salope, une connasse manipulatrice qui ne m'a pas fait de sandwich, je te déteste et tu n'es qu'un utérus sur pattes" ?

    RépondreSupprimer
  55. PS : Oh, et vous êtes sacrément masochistes pour détester les femmes tout en ne voulant qu'une relation bien hétérosexuelle. Si je détestais les hommes, pour ma part, je deviendrais homosexuelle.

    RépondreSupprimer
  56. PPS : le masculinisme, pour moi, c'est "je déteste ce que fait cet écrivain, et plutôt que de changer de genre de livres, je vais lui envoyer des lettres d'insultes, des menaces, je vais le harceler jusqu'à ce qu'il écrive de la façon qui me plaît".
    Le féminisme veut changer les lois, le masculinisme veut changer avant tout les gens. What else?

    RépondreSupprimer
  57. Cette réponse à Leonidas est nulle. A part les insultes à sa personne qui constituent la grande majeure partie du texte, il n'y a rien à se mettre sous la dent, pas même l'embryon du début d'un argument.

    J'ai souvent remarqué que les femmes ne sont pas capables d'argumenter. Lorsqu'elles font face à des arguments ou des idées qu'elles ne supportent pas, elles se mettent à insulter la personne et à essayer de le dénigrer, comme pour ne pas avoir à supporter la vérité.

    Même si je ne suis pas d'accord avec les termes employés par Leonidas, je ne peux qu'admettre que sur le fond il a totalement raison: le féminisme a annihilé notre société. Il n'y a plus de famille stable dans nos sociétés donc plus d'homme comme les grands hommes qui ont fait l'histoire. Tout ceci parce que les femmes ont démissionné de leur rôle pour voler celui des hommes dans une pathétique recherche à lui ressembler. Finalement vous vous êtes perdues et vous ne savez plus ou est votre place et dans le processus vous avez dévirilisé les hommes qui ne savent plus non plus ou se situer. D'ou la majorité d'entre vous qui finissent à 40 ans sous prozac, sans enfant, sans famille.

    Mais je me console à l'idée de savoir que les féministes paient ou paieront le prix de ce qu'elles ont commis.

    RépondreSupprimer
  58. Dans cet article, je parodie un article très nul. Vous trouvez ma réponse nulle ? Tant mieux. Vous avez alors compris à quel point l'article de "Leonidas" pose problème. Car enfin, est-ce vraiment argumenter que de dire "les femmes délaissent leurs enfants, en osant travailler elles détruisent la société, et puis, en passant, créons des utérus artificiels" ? Comment peut-on raisonnablement, aujourd'hui, penser comme cela. Jamais sur ce blog (ou ailleurs dans le mouvement féministe) vous verrez dire que les hommes ne servent plus a rien et que nous devrions nous contenter des godemichés et de l'insémination artificielle. Je trouverais une telle idée tout aussi détestable que celles de "Leonidas".

    J'ai souvent remarqué que les masculinistes ne sont pas capables de penser autrement que dans la logique du siècle passé. Car quels sont vos arguments? Les femmes "volent" le travail des hommes ? Le féminisme a annihilé notre société? Excusez-moi, je sais qu'on me traite de "tartre" et d'"idiote", (en oubliant les plus élémentaires règles de grammaire et de conjugaison) mais "annihiler" signifie "détruire totalement", sauf qu'il existe encore une "société". On ne nage pas en plein chaos. Sauf si vous parlez de la société du 19ème siècle, oui effectivement elle est plus ou moins "annihilée", et heureusement, vu que nous sommes deux siècle plus loin. Hommes et femmes ont des rôles assignés à vie, et qu'ils n'essaient pas d'en sortir surtout, cela est "dangereux" pour la société "entière". Je trouve juste cette idée "nulle". Vous avez d'autres arguments vous ? Je n'en ai pas vu.

    Vous jugez d'une société aux grands hommes qu'elle engendre (ou plutôt que aux grands hommes que l'histoire retient)? Vous jugez une société à la virilité de ses membres masculins ? Est-ce bien sérieux ?

    Le féminisme ne dit pas qu'une femme doit "ressembler" à un homme, il dit qu'une femme est égale à un homme, si un homme travaille, une femme peut travailler, si une femme prend un congé de maternité, un homme peut aussi passer du temps auprès de ses enfants. Et je ne pense pas que cela veuille dire qu'il perde sa "virilité". Je suis beaucoup plus clémente à l'égard des hommes que vous l'êtes, jugeant tout qui ne veut pas rentrer dans vos cases.

    Est-ce que quelqu'un a réussi à dire en commentaire à l'article de "Leonidas" qu'il était "nul"? On touche ici à ma liberté d'expression. Et il se trouve que c'est quelque chose à laquelle je tiens. Alors commentez, commentez. Un autre article est en préparation.

    RépondreSupprimer
  59. C'est vrai, c'est drôle, les masculinistes.

    RépondreSupprimer
  60. @Colmao
    C'est fun, parce que quand je lis les arguments masculinistes, à plus forte raison ceux de ce cher Leonidas, j'y vois plus de "salopes" "connasses" "pétasses" "putes" qu'autre chose. C'est également assez ironique de dire que les femmes ne savent pas argumenter alors que trois lignes plus loin vous dites que "de toutes façons elles ont ce qu'elles méritent, sous antidépresseurs gnagnagna". On est en maternelle, ou bien ?

    Franchement, l'attitude "les femmes à la cuisine et avec les enfants, mais si on reconnaît pas ma parenté je hurle au scandale", c'est tellement ironique que ça me donne envie de pleurer. On est en 2012, les grottes dans lesquelles nous vivions sont loin : s'occuper des enfants ne se traduit plus par "aller affronter un tigre à dents de sabre à mains nues". Plutôt passer du temps avec eux, s'intéresser à eux, ne pas les coller dans les bras de leur mère en espérant qu'ils respecteront leur père pour sa "figure virile et forte".
    Pendant toute mon enfance, mon père a fait exactement ça. "Je travaille, alors j'ai pas le temps de prendre du temps pour mes enfants", nous reléguant à ma mère (qui bossait également hein, en plus d'assumer la bouffe, le ménage, les courses, nous amener à l'école, chez le médecin...). Le résultat ? Bah je le connais pas, je ne l'apprécie pas pour deux ronds, il est renié par la totalité de la famille, et il passe pour le connard macho de service.
    Et pour reprendre votre argument enfantin, oui, il l'a "bien mérité".
    Faut pas prendre les gens pour des chiens en espérant qu'ils vous respectent par la suite.

    RépondreSupprimer